Comment j'ai largué Apollo Server pour GraphQL Yoga

Comment j'ai largué Apollo Server pour GraphQL Yoga

conference

Web
Intermediate
logo

Jeudi 11:10

Nicolas Lepage

Nicolas Lepage

Nantes, France

Dans l'écosystème des serveurs GraphQL, Apollo Server fait figure de référence. Mais de plus en plus d'alternatives font leur apparition, et notamment en début d'année GraphQL Yoga v2, un serveur fully featured et extensible. Simple à mettre en place, Yoga ouvre l'accès via des plugins à de nombreuses fonctionnalités : authentification, mise en cache, reporting d'erreur, et bien plus...

Alors après 4 années de relation compliquée avec Apollo, ma décision est prise, je le largue pour Yoga ! Seulement après autant de temps, l'adhérence entre mon projet et Apollo est devenue assez forte... Comment migrer les directives customs ? les subscriptions ? les uploads/downloads de fichiers ? le batching de queries ? et qui va s'occuper des enfants ?

Dans cette présentation, je vous donne mon retour d'expérience sur cette séparation difficile mais salutaire. GraphQL Yoga est-il vraiment mieux que Apollo Server ? Est-ce simple de migrer de l'un à l'autre ? La promesse de l'extensibilité de Yoga est-elle tenue ? Essayons de répondre à toutes ces questions !