Ctrl+Alt+Depression

Ctrl+Alt+Depression

conference

UX / UI
Beginner
logo

Thursday 11:10

Manon Gruaz

Manon Gruaz

Montreal, Canada

Avez-vous déjà remarqué que Designer et Dépression commencent par les deux mêmes lettres? Coïncidence?

Tous les ingrédients pour une bonne dépression sont intrinsèques au métier de designer: Perfectionnisme, Performance, Comparaison et Créativité à tout prix. Faites mijoter dans une culture tech où l’on cherche à plaire en permanence, où quoi que l’on fasse nous ne sommes jamais assez… BOUM, reBOUM et KaBOUM!

Je m’appelle Manon, mon métier est designer et j’ai traversé une dépression majeure. J’ai été en arrêt de travail pendant 11 mois.

La dépression c’est être un sad mac dans un monde de happy windows. Alors que le burnout commence à devenir acceptable, la dépression ne l’est toujours pas. Le burnout (épuisement professionnel) c’est le badge d’honneur des ambitieux, alors que la dépression est encore synonyme de faiblesse, de fainéantise, d’abandon de toute dignité ou naître avec un nuage pluvieux qui nous suit partout. Dans l’imaginaire collectif, il faut avoir honte d’être en dépression.

J’ai envie de dire Fuck la honte. J’ai envie de lever le voile sur une réalité que beaucoup trop vivent cachés, dans la souffrance et la culpabilité. Souvent isolé et incompris, le retour à la vie « normale » est un chemin semé d’embûches que je comparerais plus à un rollercoaster qu’une croisière dans mon lit. La dépression peut arriver à n’importe qui. Il est temps de regarder la dépression dans le blanc des yeux, avec un petit sourire au coin des lèvres. Car l’humour ça aide à faire passer la pilule…enfin l’antidépresseur!

“Depression is your body saying ‘fuck you, I don’t want to be this character anymore. I don’t want to hold up this avatar that you created. And the world is too much for me” - Jim Carrey

Entre positivisme toxique et culte du «hustle», comment s’en sortir? La réalité est que s’aimer soi-même n’est pas inné et que c’est une aptitude à apprendre. Si guérir, c’était s’aimer? Si développer l’auto-compassion était la réponse? Sous prétexte que le design c'est un métier-passion, doit-on tout supporter? Comment se réapproprier sa créativité? Peut-on redéfinir la performance, la réussite? Peut-on avoir une relation saine avec son travail? Peut-on vivre le bien être et le succès en même temps? Comment soutenir une personne qui vit une dépression?

Avec humour et amour, je vais parler sans fard de la solitude et les pensées suicidaires mais aussi de l'acceptation, les remises en question, les découvertes, la dignité et l’espoir au bout du tunnel. J’ai envie de vous partager les apprentissages et comportements que j’ai appris pour naviguer l'inconfort (qui peuvent vous servir) et les petites choses qui font que maintenant ma vie est plus jolie.

Parler de dépression, c’est parler de ce qui nous rend humain sans jugement. C’est là que le travail commence. Et si on remettait tout en question, Ensemble.